Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience sur le site

MBTI et Typologies Jungiennes

Pourquoi avons-nous plus de facilité à communiquer ou travailler avec certaines personnes qu’avec d’autres ? Pourquoi sommes-nous stressés par certaines situations alors que d’autres personnes les trouvent passionnantes ou stimulantes ? Comment se fait-il que ma collègue ou mon conjoint aient ce type de comportement, que je ne comprends pas bien ? Comment mettre des mots sur nos différences ? Tout tient à notre type de personnalité.

Au début du XXème siècle, les travaux de Carl Gustav Jung ont fait émerger un modèle de personnalité à la fois puissant et profond, qui a donné naissance à plusieurs outils. Qu’ils soient appelés MBTI, CCTI ou HPJI, tous ces questionnaires sont tirés des travaux sur les typologies jungiennes de la personnalité, et ils nous aident à mieux nous positionner dans nos fonctionnements, notamment par rapport aux autres (en famille, en entreprise, avec des amis…)

 

Les typologies jungiennes – présentation du modèle

Dans son ouvrage de référence «Les types psychologiques» (1921), Carl Gustav Jung réalise une étude poussée des types de personnalités tout au long de l’histoire humaine, et il revient en parallèle sur sa pratique de psychanalyste. Selon ses observations, de nombreux comportements humains suivent en réalité des modèles clairs et prévisibles et sont liés à des préférences naturelles. Il établit alors trois grandes dimensions caractéristiques de la personnalité humaine :

  • L’orientation de l’énergie (Extraversion ou Introversion)
  • Les fonctions non rationnelles de recueil d’information (Sensation ou Intuition)
  • Les fonctions rationnelles de prise de décision (Pensée ou Sentiment).

Puis viennent Katherine Briggs et sa fille Isabel Briggs Myers. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, ces deux américaines – passionnées par les travaux de Jung – décident de construire un indicateur de personnalité à partir des types de personnalité jungiens. Ce projet de leurs deux vies sera formellement présenté en 1962, avec l’introduction d’une 4ème préférence sur le style de vie. C’est la naissance du MBTI®, la typologie jungienne la plus connue à ce jour. En 2006, deux Français proposent le CCTI, fondé sur ce même modèle. Enfin, en 2009, deux Belges proposent leur propre modèle en raffinant sa validation scientifique : le HPJI (Halin Prémont Jungian Indicator). C’est ce questionnaire que nous utilisons à l’Institut des Sciences de la Personnalité pour aider nos participant(e)s à découvrir leur type de personnalité.

 

Pourquoi découvrir mon Type de personnalité jungien ?

Les typologies jungiennes de la personnalité sont, à ce jour, le modèle le plus couramment utilisé dans les entreprises, en accompagnement individuel ou encore en coaching d’équipe. Codés sous la forme de 4 lettres (ESTP, INFJ…), ces types de personnalité sont présents dans toutes les cultures, et ils nous permettent d’identifier nos talents particuliers, mais aussi les zones de progression que nous pouvons développer. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise préférence :  toutes les personnalités peuvent développer une large palette de connaissances et de compétences tout au long de leur vie, en identifiant notamment leurs préférences et leurs axes de progression.

Cette approche positive de la personnalité permet à chacun(e) de tirer parti d’une meilleure connaissance de soi et de faciliter les relations interpersonnelles, sans se limiter ou s’enfermer dans un comportement unique ou des stéréotypes.

Inscrivez-vous pour lire notre Magazine au format numérique

#06 : Diriger

Rejoignez le Cercle MuaToaNu

Abonnement 1 an pour 4 numéros papier + 50% de réduction sur la formation Cycle Découverte de votre choix