Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience sur le site

Questionnaires Ennéagramme HPEI

Contribuer à la validation scientifique d’un questionnaire

Vous êtes de plus en plus nombreux à vous intéresser aux modèles de personnalité (MBTI, Process Com, DISC,…). Vous souhaitez contribuer à la validation scientifique d’un questionnaire ?

Nos partenaires Belges ont validé leur questionnaire Ennéagramme depuis 2006, et ils le modifient régulièrement pour améliorer son pouvoir discriminant. Nous en sommes à la 10ème version ! Nous recherchons donc 500 personnes qui ne connaissent pas leur base Enneagramme / Ennéatype pour répondre à ce questionnaire. La passation prend 15 minutes, et cela aide la science ! (Suivez les instructions dans le bandeau ci-dessous).

Parallèlement, si vous souhaitez en savoir plus sur votre profil Ennéagramme et découvrir ce modèle de personnalité puissant et profond, l’Institut des Sciences de la Personnalité vous propose un stage de 2 jours, en présentiel ou en ligne – et pour ceux qui viennent en stage à 2, vous n’avez à régler qu’une seule participation. B1 : Les Motivations des 9 Bases

Comment participer ?

 

  • Allez sur le site mypersonality.be et cliquez sur “J’utilise un code”
  • Introduisez le code PHAENNEA222 et validez
  • Introduisez votre adresse mail et connectez-vous.
  • Introduisez un mot de passe de votre choix, complétez les champs obligatoires, cliquez sur l’acceptation des ‘Termes et Conditions’ et accédez au questionnaire.
  • Il vous prendra 15 à 20 minutes. Choisissez un moment où vous serez au calme, sans dérangement.
  • Chaque personne recevra dès la validation terminée ses résultats et un dossier sur l’ennéagramme. Ceci devrait se faire avant fin juin.

 

Pourquoi les questionnaires ?

Alors que nous insistons régulièrement sur l’intérêt et l’importance de la tradition orale de l’ennéagramme, il peut sembler paradoxal d’utiliser un questionnaire de personnalité. Le risque n’est-il pas grand de déterminer à la place des gens qui ils sont et de perdre l’éthique de la démarche ?

Oui, le risque existe et il faut l’éviter à tout prix. Si HPEI créé un questionnaire, c’est précisément pour aider les formateurs à faire leur métier de façon compétente et éthique.

En effet, il faut de nombreuses années de pratique de l’ennéagramme pour commencer à bien le connaître, alors même que les fondateurs de HPEI sont psychologues et formateurs professionnels. L’ennéagramme est complexe, repose sur des motivations largement inconscientes et l’observation des comportements n’est pas la bonne porte d’entrée pour découvrir sa Base. Chaque formateur doit sans cesse travailler sur sa neutralité pour ne pas croire repérer la Base de quelqu’un à partir de ses propres projections.

En formation, il arrive souvent que quelqu’un ait du mal à reconnaître sa Base ou s’égare vers une autre Base qui lui apparaît plus acceptable ou attirante. Dans un monde idéal, nous aurions des semaines, des mois, pour que chacun découvre sa Base à son rythme, mais nous vivons aussi avec le temps, et la plupart des personnes venant en formation veulent découvrir leur Base en deux jours. Il vaut mieux que le formateur soit épaulé par des questionnaires fiables que risquer de manquer de neutralité.

Les résultats des questionnaires ne sont pas transmis à la personne qui le passe, mais sont donnés au formateur. La plupart choisissent, comme il est conseillé, de ne pas les consulter au début de la formation, mais seulement au moment où une personne éprouve des difficultés à se situer. Consulter les résultats permet au formateur, soit de confirmer l’hypothèse de la personne et la sienne, soit d’interpeller en suggérant de laisser la porte ouverte à une Base que la personne et/ou lui-même n’ont pas retenue comme pertinente. Il ne dit pas ‘vous êtes ceci’, mais bien ‘prenez aussi en compte telle base dans votre réflexion’. En fin de formation, la personne reçoit ses résultats pour poursuivre sa réflexion.

Le but d’une formation n’est pas de déterminer sa propre base, mais bien de commencer le chemin d’auto-observation. Les questionnaires sont un accélérateur très apprécié de ce processus et un garde-fou pour le formateur.

Une validation scientifique : pourquoi ?

Quand HPEI a commencé à utiliser l’ennéagramme au début des années 2000, les formateurs  de l’époque ont vite été confrontés au décalage entre la perception qu’ils avaient de la pertinence de ce modèle et son image souvent ésotérique. Ils ont rapidement eu la conviction qu’il était important de donner à l’ennéagramme une assise scientifique. Comme celui-ci n’avait fait l’objet d’aucune publication sérieuse, Philippe Halin et Jacques Prémont s’y sont attelés.

Etablir scientifiquement qu’il y a bien 9 Bases de personnalité est une opération difficile et délicate. L’aide efficace du Professeur Nathalie Delobbe (UCL) leur a permis d’y arriver en deux ans, au terme de nombreux essais. Le Halin Prémont Enneagram Indicator™ (HPEI™) est toujours le seul indicateur répondant aux critères exigeants de la communauté scientifique.

La reconnaissance académique de la validité du HPEI a permis aux formateurs d’offrir un outil performant et crédible, tout en continuant à se situer dans la perspective de la tradition orale. Le HPEI ouvre aussi la porte à de nombreuses recherches dans un cadre académique, qui ne peuvent être réalisées qu’avec un outil validé.

Inscrivez-vous pour lire notre Magazine au format numérique

#06 : Diriger

Rejoignez le Cercle MuaToaNu

Abonnement 1 an pour 4 numéros papier + 50% de réduction sur la formation Cycle Découverte de votre choix